Qu’est-ce que le gaz vert issu de méthanisation et à quoi peut-il servir ?

13/04/2021

Le gaz vert ou biogaz est une énergie renouvelable qui peut se substituer au gaz naturel avec un bilan carbone 10 fois moins élevé que celui d’origine fossile. Il est produit à ce jour essentiellement par méthanisation, un processus naturel de dégradation de la matière organique qui produit du biogaz. Focus sur cette énergie renouvelable en pleine croissance.

Le gaz vert issu de méthanisation est produit majoritairement à partir de biomasse fermentescible. La biomasse désigne l’ensemble des matières organiques pouvant se transformer en énergie comme les déchets issus de l’agriculture ou les résidus liquides.

Une fois le biogaz produit après un séjour d’un mois et demi dans les méthaniseurs à 38°C (comme dans le ventre d’une vache), le biogaz sera concentré pour devenir du biométhane. Il pourra alors être injecté dans les réseaux de gaz naturel. Il aura les mêmes caractéristiques que le gaz naturel et pourra donc être utilisé sans aucun problème dans les chaudières ou les véhicules. Au 8 mars 2021, il existait 226 sites injectant du gaz vert dans les réseaux gaziers dont 195 de GRDF (1) et 21 sites gérés par GRTGaz (2).

En France, la production de gaz renouvelable est largement issue des déchets agricoles (67%), des déchets ménagers (13%) et des déchets industriels (13%).

Le fort développement de la méthanisation

En 2020, la capacité de production de méthane a atteint 3,9 TWh, soit une augmentation de 75% par rapport à 2019. Le biométhane est utilisé pour les usages chauffage dans les chaudières ou comme carburant dans le secteur des transports sous le nom de BioGNV (Gaz Naturel Véhiculé), sous forme comprimée pour les véhicules particuliers, utilitaires ou camions de tailles moyennes (BioGNC) ou liquéfiée pour le transport international (BioGNL). Ce carburant peu carboné participe à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à l’augmentation de la qualité d’air par la baisse des particules fines ou oxydes d’azote). Fin 2020, 174 stations de ravitaillement en GNV/BioGNV étaient implantées dans l’Hexagone. (1)

Les perspectives concernant le développement de l’implantation et de l’utilisation du gaz vert en France sont très favorables. En effet, le Gouvernement a pris l’engagement dans le cadre de la loi de transition énergétique à ce que le gaz vert représente 10% de la consommation totale de gaz en 2030. Une étude de l’ADEME (3) datant de janvier 2018 va même plus loin et estime que la France pourrait produire 100% de gaz renouvelable à l'horizon 2050 ! Le gaz vert constitue bien un enjeu d'avenir pour le secteur de l’énergie et le chemin vers la neutralité carbone.

Sources :

Partager cet article

Voir d'autres actualités

Rester informé sur l'actualité du gaz ?

S'inscrire à la newsletter