Poêles et inserts gaz naturel : un marché à prendre !

poele1poele2

Grâce à une offre renouvelée et répondant aux attentes des utilisateurs dans un contexte de rénovation, les inserts et poêles gaz naturel ont un bel avenir devant eux car ils marient la performance énergétique et le plaisir de la flamme, sans les contraintes inhérentes au bois. À la clé : un marché potentiel de 145000 foyers.

Actuellement, le territoire français métropolitain compte plus de 8 millions de maisons individuelles situées dans une zone couverte par les réseaux de distribution de gaz naturel. En majorité, ces maisons sont de construction ancienne et commencent à susciter pour certains de leurs occupants, une réflexion autour d’actions de rénovation énergétique. Le potentiel d’action pour le gaz naturel s’avère important.

D’autant plus que l’émergence d’équipements comme les poêles et inserts de nouvelle génération, permet de porter un regard neuf sur le gaz naturel. En effet, l’énergie gaz se diversifie au travers de plusieurs niveaux de rénovations, au service du parc de maisons individuelles existantes.

Cette offre de poêles et inserts gaz naturel est l’une des 6 solutions de rénovation proposées par GrDF, concrétisée au travers de la solution «Découverte» sur la base d’appareils de chauffage indépendants.

Grâce à une offre renouvelée et répondant aux attentes des utilisateurs dans un contexte de rénovation, les inserts et poêles gaz naturel ont un bel avenir devant eux car ils marient la performance énergétique et le plaisir de la flamme, sans les contraintes inhérentes au bois. À la clé : un marché potentiel de 145000 foyers.

Des utilisateurs conquis par les usages traditionnels

À la lumière d’une récente étude menée auprès d’un panel de 1 200 propriétaires de maison individuelle en zone couverte par le gaz naturel et auprès de 200 installateurs, qui permet d’apporter une vision plus précise du potentiel de développement de cette offre, il apparaît que 35 % des propriétaires répondants se chauffent principalement au gaz naturel et parmi eux, plus de 9 sur 10 sont satisfaits de leur énergie de chauffage. À ce titre, le gaz naturel est l’énergie bénéficiant, auprès du grand public, de la meilleure image après celle du bois. Auprès des installateurs, le gaz naturel est l’énergie bénéficiant de la meilleure image, devant le bois.

Parmi les installateurs interrogés, 9 sur 10 ont l’habitude d’installer des systèmes de chauffage au gaz naturel.

Des arguments pour valoriser les équipements autonomes

Cependant, le gaz naturel, comme le bois, ne bénéficie pas d’une image de modernité. Sur ce point, les nouvelles générations d’équipements autonomes au gaz naturel, disposent de tous les arguments permettant de prouver le contraire ! Car les inserts et les poêles gaz naturel possèdent des atouts clés à mettre en avant : élévation du niveau de confort, performance énergétique, pilotage fin, précis et à distance, design résolument moderne… Sans parler de l’absence de contraintes liées à l’approvisionnement en bois, au stockage ou au nettoyage. Ces équipements offrent une capacité de chauffe immédiate et bénéficient auprès du grand public de la même image de confort et ambiance que le feu de bois.

salon bois

Des installateurs prêts à passer à l’acte

Selon l’étude menée auprès des installateurs, il apparaît que 91 % d’entre eux disposent des compétences permettant l’installation de tels appareils. Près de 8 professionnels sur 10 estiment qu’il s’agit de solutions de chauffage innovantes, aussi réalistes qu’un feu de bois, et qui apportent une plus value. Ils sont presque 7 sur 10 à penser que disposer de poêles et inserts gaz naturel à leur panoplie d’offres leur permettrait de se distinguer sur le marché.

À propos de ces équipements, les installateurs plébiscitent notamment la diversité des modèles et des tailles disponibles pour tous les budgets, de même que la facilité d’installation et la liberté quant au choix du lieu de pose…

Un marché potentiel de 145 000 foyers

En France métropolitaine, 3,6 millions de foyers sont équipés d’appareils indépendants au bois, dont 1,6 million pour un usage d’agrément. Notons par ailleurs que 780 000 foyers non-utilisateurs du bois sont potentiellement prêts à installer un appareil indépendant de chauffage dans les années à venir. En croisant les intentions d’achat de l’enquête et le parc des maisons individuelles, le potentiel de marché pourrait être estimé, en version basse, à environ 85000 poêles gaz naturel et 60000 inserts gaz naturel. Soit un marché potentiel d’environ 145 000 unités, selon les intentions d’achat exprimées en maisons individuelles existantes !

Il ne faut pas oublier non plus qu’une attente client avérée sur le segment de l’usage bois peut être satisfaite par des produits autonomes au gaz naturel.

Globalement, le marché de la rénovation des maisons individuelles présente donc un fort potentiel, car une majorité de non-utilisateurs de chauffage bois est prête à installer un appareil indépendant de chauffage dans les années à venir. Soit 780 000 foyers potentiellement intéressés…